Sophie A

Elle arrive. Observe. Avance. Va d’une œuvre à l’autre. Se sent-elle bien ? En tout cas elle lève enfin la tête : « Sophie. Bonjour ». 

Sophie A a regardé longtemps autour d’elle, en elle, et puis un jour, la fameuse « petite voix intérieure » lui a dit : « C’est bon maintenant, vas-y ». 

50 nuances de cris, et Sophie A s’est lancée. Elle dessine. Dessine. Dessine. Depuis deux ans, une logorrhée graphique, un ruisseau, un fleuve, un torrent. « Je ne peux pas m’arrêter ». Comme un homme qui ne pourrait pas se retenir et qui... « Oui », dit Sophie A en rosissant et rougissant à l’encre de Chine. Que dire d’autre. Que Sophie A aime partager, échanger. Qu'elle est une grande artiste. « Je ne sais pas ce qu’est une  grande artiste », m’a dit Sophie A. C’est vous Sophie, c’est toi.  Ah oui ! Le travail de Sophie s’articule autour de la « tolérance sexuelle ». Là, Sophie sait ; elle sait la tolérance et l’exubérance et l’exaltation et l’élévation et la générosité... amoureuses.

Vous avez une question ?