Cédrix Crespel

Sur une toile, silencieuses, elles ont un charisme fou. Les femmes de Cédrix Crespel dominent. La toile, les hommes, peut-être le monde ?

Attirantes et intimidantes à la fois avec cet attirail de guerrière. Talons aiguilles, combinaison latex, porte-jarretelles, autant d’armes qu’elles dégainent avec aplomb. Qui sont-elles ces belles pécheresses ? Cachées d’un masque, tournées de ¾, on ne sait pas vraiment. Mais après tout, le jeu n'en est que plus amusant.

Elles sont intrigantes ces femmes, déesses de tous les fantasmes. Avec ces cordons qui jaillissent de leur corps et de leur chevelure, de manière un peu mystique…

Cédrix Crespel écrase la vulgarité par des couleurs pop, qui soufflent un peu de douceur et calment l’ardeur de ces femmes fatales. Comme transformées en bonbons colorés, acidulés, sucrés et addictifs. Il ne faut pas en abuser.
Et finalement, on se demande, maîtresses ou dociles ? Femmes indépendantes ou femmes-objets ? Cédrix Crespel nous laisse en décider.

Vous avez une question ?