Brice Mounier

"Dans sa série de vanités, intitulée “Born to be wild”, l’artiste livre une vision acerbe de notre modernité, en passant sur le fil le phénomène de la chirurgie esthétique comme celui des addictions : “le format, le principe-même de la vanité offre une infinité de déclinaisons plastiques. Ramené à nos vies et à cette société contemporaine obsédée par le statut, la reconnaissance, la peur de disparaître donc, je le trouve furieusement d’actualité.”

La résine et le vernis polyuréthane - mis ici au service de volumes hauts en couleurs, largement inspirés de la pop culture - invoquent le meilleur de la sculpture contemporaine, de Hirst en passant à Koons ou, plus proche du sud hexagonal, d’un Philippe Pasqua, dont Brice Mounier semble emboîter le pas flanqué des mêmes audaces."

Théophile Pillault

Vous avez une question ?